ProSportSurf

6 techniques pour surfer en respectant la planète

surfer-en-respectant-la--planete-1

Surfer Propre ça s’apprend  !

Lorsqu’on est surfeur, on possède forcément cet instinct de préservation envers son environnement. Plus qu’un espace de jeu, l’océan est un espace de vie qu’il faut protéger. Bien qu’il devient commun de côtoyer des déchets plastiques et autres sur la plage comme au peak, il fut un temps où cela n’existait pas. Véridique ! À défaut de pouvoir résoudre ce problème d’un revers de la main, nous pouvons inverser la tendance grâce à des pratiques plus responsables.

 

1. Choisir des marques de planches de surf éco-responsables

Encourager les marques qui s’engagent dans une démarche plus écologique. Le surf peut être paradoxal sous certains angles. Pétrole et autres composants polluants sont monnaie courante dans la composition des planches, même si beaucoup de marques s’orientent vers de nouvelles pratiques plus écolo, avec notamment l’utilisation de résines en partie recyclées. Certaines marques se démarquent et proposent des planches plus vertes. Notox a conçu une gamme construite à partir de liège, utilise des pains de mousses 100% recyclés et produit des boards avec une stratification en fibre de lin. Lib Tech propose des modèles célèbres comme la Puddle Jumper Lost dans une construction ultra solide pour une espérance de vie supérieur, avec une démarche d’éco-conception dans le choix de ses matériaux. La nouvelle marque française Nomads Surfing se lance également dans la commercialisation de planches de surf et accessoires éco-responsables.

2. Acheter ses planches de surf d’occasion

L’occasion, ou comment donner une seconde vie au matériel. S’offrir une nouvelle planche, c’est aussi découvrir de nouvelles sensations. Hors de question de s’en priver ! Un grand nombre de boards d’occasion  disponibles sur Akewatu n’attendent qu’une chose : repartir à l’eau ! Un besoin compulsif que connaissent également tous les surfeurs ! L’occasion est une manière de consommer plus responsable tout en renouvelant son quiver.

surfer-en-respectant-la--planete-2

3. Entretenir son matériel :

Simple mais pas toujours évident. Lorsque l’on sort d’une session de 3 heures et que nos bras tremblent sous le moindre mouvement, rincer sa combinaison peut être vu comme une corvée. Mais ces 2 minutes d’effort te permettront de rallonger considérablement la durée de vie de ta combi. Même combat lorsque tu l’enfiles ou que tu l’enlèves. Pas la peine de pousser à l’extrême son élasticité en tirant comme un acharné. Elle t’en sera plus que reconnaissante.

Ta planche de surf à un impact ? Répare-la rapidement ou colmate la brèche directement pour éviter toute infiltration pouvant à terme détériorer ta planche. Garde un bout de scotch à proximité ou bien un tube de résine solarez pour les réparations expresses. Tu pourras repartir à l’eau dans les 10 minutes. Sauf cas extrême, tel qu’arracher un boîtier de dérive ou briser sa planche en deux. L’optimisme est une qualité, mais tout de même.

4. Chasser les vagues à plusieurs en privilégiant le co-voiturage

Trouver le bon spot peut t’amener à enchaîner les kilomètres. Et tu ne dois pas être le seul surfeur de ta région à écumer les plages. N’hésite pas à choisir le co-voiturage. De nombreux groupes Facebook et sites Internet ont été créés dans ce but. En plus de rencontrer de nouvelles personnes, tu économiseras de l’argent.

5. Opter pour des accessoires bio :

WAX

Au cours de ta vie de surfeur, tu consommeras des kilos de wax. Alors, autant choisir une marque biodégradable, utilisant des ingrédients naturels, non-polluants pour l’environnement marin. GreenFix, SimWax, Terra Wax, voici des produits 100 % biodégradables.

 

LA CRÈME SOLAIRE

Ce sera ta meilleure amie lorsqu’il s’agit de protection UV. Grand soleil ou ciel couvert, elle est indispensable pour prévenir des maladies de peau. Afin de protéger l’environnement marin, opte pour des marques biologiques. L’impact sur la qualité de l’eau des crèmes solaires à base de produits de synthèse n’est plus à démontrer. En témoigne la récente loi interdisant certaines crèmes solaires sur l’archipel hawaïen. La marque française EQ est une excellente option pour aller surfer en toute tranquillité, sans polluer. 

6. Être attentif à son environnement :

Pas besoin de survoler le tristement célèbre continent plastique pour se rendre compte de l’ampleur qu’a pris la pollution océanique. Je suis sûr qu’en regardant ton spot, tu seras en mesure de t’en rendre compte. Il n’y a pas d’action inutile. Le simple fait de ramasser le déchet qui se trouve sur ton chemin, entre le peak et le parking, participe à protéger l’océan.

Toujours dans cette démarche, des opérations de ramassage des déchets sont organisées par des associations comme Surfrider Foundation ou bien EllesSurf à travers toute la France.

surfer-en-respectant-la-planete-3

Article rédigé par Antoine Marchadour.